Kit Amstrong © Neda Navaee
Kit Amstrong © Neda Navaee

Liszt et Bach en leur miroir religieux, entretien avec Kit Armstrong

1 minute de lecture

Nous avons interviewé le pianiste Kit Armstrong quelques jours avant le récital qu’il donnera au Théâtre des Champs Elysées.

Lors de ce concert, le 9 avril prochain, Kit Armstrong mêlera des oeuvres de Bach et de Liszt, d’inspiration religieuse, autour de la Sonate de Liszt, qu’il évoque à notre micro. Il jouera aussi des extraits de l’Art de la Fugue de Bach, oeuvre qui fascine notamment en raison de son inachèvement. Il nous parle de son rapport à l’orgue et au piano, de la manière dont il compose, de son maître Alfred Brendel et de Schubert.

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :