Judith Jáuregui
Judith Jáuregui

Au coeur de « l’âme romantique » : Clara et Robert Schumann par la pianiste Judith Jáuregui

5 minutes de lecture

Le programme du dernier enregistrement de Judith Jáuregui, construit autour des œuvres de Clara et Robert Schumann, le couple mythique du 19ème siècle pour qui l’amour et la musique ne faisaient qu’un, nous entraîne au cœur de l’âme romantique allemande. Rencontre.

 

Grâce à sa complicité avec Tomàs Grau, jeune chef catalan, la pianiste espagnole met en lumière l’aspect chambriste du Concerto. Le piano solo de Judith Jáuregui, dont le jeu est empreint d’une belle délicatesse du début à la fin du Concerto en la mineur de Robert Schumann, se fond dans l’orchestre comme une partie intégrante. A aucun moment, la virtuosité de Tomàs Grau n’écrase l’intimité de l’œuvre portée par le jeu de la pianiste.

A l’instar d’un chef catalan attentif, le Bösendorfer, instrument cher à Judith Jáuregui, semble à l’écoute de sa compagne qui offre un double-jeu. Le piano répond avec une sonorité douce et feutrée dans les nuances piano d’Eusebius, ample et volumineuse dans les nuances forte de la passion quasi volcanique de Florestan. Avec une maîtrise scrupuleuse de l’instrument, la pianiste dessine différents tableaux musicaux au fil du dialogue intime entre Clara et Robert Schumann. Sous les doigts de Judith Jáuregui, le paysage sonore change délicatement de couleur suivant l’atmosphère des échanges schumaniens.

Dans le Quasi Varizioni (Andantino de Clara Wieck) suivi du Variationen über ein Thema von Robert Schumann écrits respectivement par Robert et Clara, chaque note sonne comme un mot, chaque phrase musicale est un message adressé à l’autre. La pianiste n’hésite pas à se réincarner tantôt en Clara, tantôt en Robert ; les deux âmes se croisent, dialoguent, pour fusionner à travers leur langue commune ; l’émotion romanesque se transforme en musique.

Nous avons rencontré Judith Jáuregui.

 

Album de Judith Jáuregui
Judith Jáuregui

Judith Jáuregui, qu’est-ce qui vous a amenée à concevoir le programme du couple Schumann pour votre dernier album ?

J’ai toujours eu un lien très spécial avec la musique de Robert Schumann, mais on ne peut pas imaginer Robert sans Clara, et Clara sans Robert. Donc j’ai voulu unir la musique des deux et refléter leur union fidèle dans une sélection d’oeuvres nées d’une inspiration mutuelle. J’ai nommé ce disque  ‘L’âme romantique’, parce que les deux sont des représentants de ce que cela signifie et leur relation contient les idéaux du moment : amour, passion, sensibilité, intensité, respect, liberté, vitalité, lumière, ténèbres, joie et aussi souffrance…

 

Pouvez-vous raconter ce que l’univers de Schumann représente pour vous ?

Sa musique est l’une des premières musiques que j’ai connues étant enfant. J’ai pratiquement commencé à lire sur le piano avec ces petits morceaux. On peut donc dire qu’en musique, Schumann serait ma langue maternelle, et aussi ma première langue émotionnelle. Près d’une décennie s’est écoulée depuis mon premier album qui lui était dédié. Dernièrement je me suis plongée dans d’autres compositeurs, d’autres époques. Avec mon dernier disque ‘L’âme romantique’, je sens que je retourne à mes origines.

 

Êtes-vous plutôt Florestan ou Eusebius ? Et pourquoi ?

Je pense que nous avons tous une partie d’Eusebio et une autre de Florestan et c’est cette dualité, ces lumières et ces ombres, qui font de nous des êtres humains. En chacun de nous vit l’univers dans lequel se trouvent les rêves et les tempêtes. Je m’identifie aux deux. Ce qui est fascinant chez Schumann, c’est la façon dont il passe de l’un à l’autre, sans avertissement, sans filtre, avec une honnêteté et une humanité écrasantes.

 

 

 

Le site officiel de la pianiste.

 

Passionnée de musique depuis son plus jeune âge et pianistes accompagnatrice, Marine partage ses émotions au travers de ses chroniques. Elle collabore en tant que rédactrice avec différents médias français et coréens spécialisés dans la musique classique. Diplômée du cursus professionnel « Administrateur / Producteur Projets Musicaux » à l’Université Paris X, Marine est conseillère artistique et développe divers projets artistiques.

Derniers articles de Sorties autorisées

%d blogueurs aiment cette page :