Olivia Gay © Manuel Braun
Olivia Gay © Manuel Braun

Schubertiade de Sceaux : liberté retrouvée

3 minutes de lecture

Comme les soirées privées viennoises autour de Franz Schubert au début du 19ème siècle, dont elle prend le nom, la Schubertiade de Sceaux se veut comme un moment musical partagé célébrant la musique de chambre.

A l’occasion de sa 3ème édition, parrainée par Frédéric Lodéon, le directeur artistique du festival Pierre-Kaloyann Atanassov a donné carte blanche aux artistes qui s’alterneront sur la scène de l’Hôtel de Ville.
Sept concerts attendront donc les auditeurs, ainsi que deux spectacles familiaux Bout’Schub et la traditionnelle master classe à destination d’un ensemble amateur, en partenariat avec ProQuartet.

Pierre-Kaloyann Atanassov © Andrej Grilc
Pierre-Kaloyann Atanassov © Andrej Grilc

Olivia Gay, violoncelliste atypique aux choix hors des sentiers battus, sera avec le chambriste Pierre-Kaloyann Atanassov le 16 octobre pour l’ouverture du festival avec une incursion dans le romantisme, teintée de subtils parfums d’influence populaire allemande, bohémienne et hébraïque. Au programme Bruch, Schumann, Dvořák et Brahms.

Le trio Amatis offrira un programme résolument romantique autour de Brahms, Suk et Mendelssohn, tandis que le quatuor Echéa, remarqué par Pierre-Kaloyann Atanassov lors du Tremplin des jeunes quatuors 2019 à la Philharmonie de Paris, proposera un programme ambitieux autour de Haydn, Bartok, et Beethoven.

Fondé en 2012 par des musiciens belges et néerlandais, le quatuor Taurus nous livrera l’ultime et bouleversant quatuor de Schubert, et se joindra à Ronald van Spaendonck, un des plus grands clarinettistes d’aujourd’hui, pour le quintette avec clarinette de Brahms.

Olivia Gay © Manuel Braun
Olivia Gay © Manuel Braun

Le Trio Atanassov, qui vient d’enregistrer un nouvel album entièrement consacré à Dvořák, portera sur scène son trio n° 1, face à l’ultime et monumental trio de Beethoven A l’archiduc, écrit d’un seul jet en mars 1811 et modèle du genre pour tous les grands romantiques ultérieurs.

Auteur d’un récent enregistrement des sept toccatas pour clavier de Bach plébiscité par la critique, le pianiste Laurent Cabasso nous offira sa Toccata en ré majeur BWV 912, la Sonate n°20 D959 de Schubert et la Sonate n° 16 de Beethoven. Le quintette Syntonia clôturera le festival à l’enseigne du romantisme avec Dvořák et Franck.

 


En savoir plus: site officiel de la Schubertiade de Sceaux

 

Derniers articles de Actualités