Lorène de Ratuld et Aurélienne Brauner © Nathalie Adam
Lorène de Ratuld et Aurélienne Brauner © Nathalie Adam

Regards sur trois chefs d’oeuvre, entretien avec Lorène de Ratuld et Aurélienne Brauner

1 minute de lecture

Nous avons avons rencontré la pianiste Lorène de Ratuld et la violoncelliste Aurélienne Brauner à l’occasion de la parution de leur cd « Crépuscule » consacré à Franck, Fauré et Vierne.

Elles évoquent la transcription par Jules Delsart  pour violoncelle – approuvée par le compositeur – de la sonate de César Franck en la majeur écrite originellement pour violon, et pourquoi elles ont souhaité enregistrer cette oeuvre aux côtés de la deuxième sonate de Fauré, et la rare mais splendide sonate de Vierne. Trois chefs d’oeuvre composés par des compositeurs également organistes. Les deux interprètes nous parlent de leur duo, Lupérca, créé en 2011, de la construction de son répertoire, et de leur profonde complicité musicale. Aurélienne Brauner, également violoncelle solo de l’orchestre National de Bordeaux-Aquitaine, évoque son travail au sein de l’orchestre. Lorène de Ratuld nous parle de Dutilleux, dont elle avait enregistré la sonate pour piano seul.

 

 

Le site du label Anima records

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix