Judith Jáuregui
Judith Jáuregui © Pedro Walter

Debussy vu d’Espagne, l’Espagne vue par Debussy, entretien avec Judith Jáuregui

1 minute de lecture

Nous avons rencontré la pianiste Judith Jáuregui à l’occasion de la parution d’un cd paru en hommage à Claude Debussy.

Ce disque s’intitule « Pour le tombeau de Claude Debussy », titre d’une oeuvre de Manuel de Falla qui en constitue l’ouverture (CD enregistré à Vienne en live et paru pour le label ARS PRODUKTION). Judith Jáuregui a choisi des oeuvres liées à Debussy, qu’elles soient de Liszt, Chopin, ou encore Mompou. Elle joue également les Estampes, dont l’oeuvre centrale est La soirée dans Grenade.  La pianiste espagnole nous parle de sa formation, de son amour pour la musique de Robert Schumann et évoque la figure d’Alicia de Larrocha.

 

 

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :