Charlie Chaplin
Charlie Chaplin @ droits réservés Philharmonie de Paris/Cité de la Musique

Charlie Chaplin, l’homme orchestre, entretien avec Mathilde Thibault-Starzyk

1 minute de lecture

Nous avons rencontré l’historienne de l’art, Mathilde Thibault-Starzyk, co-commissaire de l’exposition consacrée à Charlie Chaplin et la musique à la Philharmonie de Paris.

 

Cette exposition, qui se tient à la Philharmonie de Paris jusqu’au 26 janvier 2020, explore les liens multiples entretenus par Charlie Chaplin avec la musique. Mathilde Thibault-Starzyk qui, dans le catalogue de cette exposition a consacré des articles aux inspirations de musique classique du cinéaste, et aux tubes qu’il a composés, nous éclaire quant à la passion du génie protéiforme pour la musique.  Un univers que décrit de manière passionnante cette exposition, qui nous montre les différentes facettes du perfectionniste Chaplin, violoniste amateur qui soumettait les musiciens hollywoodiens avec lesquels il a travaillé – tels David Raksin ou Alfred Newman – à très rude épreuve. Sans oublier les tubes qu’il a composés – ainsi Smile pour les Temps modernes ou encore la chanson qui accompagne son dernier film, « La comtesse de Hong Kong », qui, interprétée par Petula Clark, a permis de rentabiliser le film.

 

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :