Dmitry Masleev © Christophe Gremiot

« Deux ans après », entretien avec Dmitry Masleev

1 minute de lecture

Deux ans après avoir remporté le premier prix au concours Tchaïkovski, le pianiste Dmitry Masleev s’est livré à notre micro.

 

 

Quelques heures avant de donner un récital dans l’auditorium de la Fondation Louis Vuitton à Paris, Dmitry Masleev évoque son programme : quatre sonates de Scarlatti, les deuxième et troisième sonates de Prokofiev, des oeuvres de Rachmaninov, dont des études tableaux, et la Danse macabre de Saint-Saëns.
Il parle de son professeur, au conservatoire de Moscou, Mikhaïl Petukhov, lui-même élève de Tatiana Nikolaeva, et qui a connu Chostakovitch. Dmitry Masleev nous parle également du Concerto en ré mineur de Mozart, pour lequel il a eu un prix d’interprétation, également au concours Tchaïkovski, de l’écriture des deux sonates de Prokofiev qu’il interprète à Paris, et de Rachmaninov… pianiste.

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :