Emmanuelle de Negri © Fred Trobrillant
Emmanuelle de Negri © Fred Trobrillant

Chefs d’oeuvres rares, entretien avec Emmanuelle de Negri

1 minute de lecture

Nous avons rencontré la soprano Emmanuelle de Negri quelques jours avant la recréation mondiale du Sémiramis de Destouches.

Emmanuelle de Negri nous parle de la recréation de cette tragédie en musique d’André Cardinal Destouches sur un livret de Pierre-Charles Roy. Cette oeuvre, dont on célèbre le tricentenaire, sera notamment donnée le 5 octobre prochain dans le cadre du Festival d’Ambronay. Emmanuelle de Negri y sera aux côtés de l’ensemble Les Ombres, dirigé par Margaux Blanchard et Sylvain Sartre. Elle évoque également son actualité, et notamment la parution de l’oratorio d’Antonio Caldara, Maddalena ai piedi di Cristo, dont elle interprète le rôle titre (Alpha Classics). Une oeuvre merveilleuse, riche en airs sublimes, et le rôle de Despina, qu’elle endossera dans le Cosi Fan Tutte de Mozart, qui sera dirigé au Théâtre San Carlo de Naples par Riccardo Muti. Sans oublier un récent disque consacré à François Couperin, « Les muses naissantes », aux côtés de l’ensemble La Chambre Claire, placé sous la direction de Brice Saily (Ricercar).

 

 

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix