Louis Rodde et Gwendal Giguelay
Louis Rodde et Gwendal Giguelay © Béatrice Cruveiller

Fauré, Ropartz, trois chefs d’oeuvre pour violoncelle et piano, entretien avec Louis Rodde et Gwendal Giguelay

1 minute de lecture

A l’occasion d’un enregistrement consacré à Fauré et Ropartz, le violoncelliste Louis Rodde et le pianiste Gwendal Giguelay se sont livrés à notre micro.

 

 

Le violoncelliste Louis Rodde et le pianiste Gwendal Giguelay, évoquent les univers des deux sonates de Fauré et de la deuxième sonate de Ropartz, pour violoncelle et piano, à l’occasion de leur enregistrement chez NoMadMusic. Composées en 1917  et 1921, les dernières oeuvres de Fauré, l’admiration mutuelle de ces deux compositeurs, l’équilibre à trouver entre leurs deux instruments. Louis Rodde nous parle également du trio Karénine, dont il est le violoncelliste, et Gwendal Giguelay nous livre ses réflexions sur l’improvisation, sans oublier l’accompagnement de films muets qu’il pratique fréquemment avec bonheur.

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :