Julien Szulman (deuxième à gauche sur la photo) © Fondation Louis Vuitton et académie internationale Seiji Ozawa
Julien Szulman (deuxième à gauche sur la photo) © Fondation Louis Vuitton et académie internationale Seiji Ozawa

L’académie internationale Seiji Ozawa, la passion de la transmission, entretien avec Julien Szulman

1 minute de lecture

Nous avons rencontré le violoniste Julien Szulman (deuxième à gauche sur la photo), qui joue depuis 2007 au sein de l’académie Seiji Ozawa, laquelle a proposé des classes de maîtres publiques et un concert à la Fondation Vuitton. (10 et 11 juillet derniers.)

Il nous parle de la manière dont 24 musiciens sont sélectionnés chaque année, du travail sur le quatuor, du répertoire choisi, et en particulier de l’octuor à cordes de Georges Enesco, une des oeuvres choisies cette année. Un compositeur qui lui tient particulièrement à coeur.

 

 

 

Fondation Louis Vuitton

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :