Adrien et Christian-Pierre La Marca © Caroline Doutre
Adrien et Christian-Pierre La Marca © Caroline Doutre

La jeunesse flamboyante de l’Octuor de Mendelssohn, entretien avec Adrien et Christian-Pierre La Marca

1 minute de lecture

Nous avons rencontré l’altiste Adrien La Marca, et le violoncelliste Christian-Pierre La Marca, quelques jours avant le concert auquel ils participeront à la cathédrale Saint Louis des Invalides le 13 novembre.

Ils seront notamment entourés de Sarah Nemtanu, violon, Lise Berthaud, alto et Ophélie Gaillard, violoncelle. Au programme, l’Octuor à cordes en mi bémol majeur, opus 20, de Mendelssohn, et le Sextuor à cordes n° 1 en si bémol majeur, opus 18 de Brahms. Les frères La Marca parlent de ces oeuvres de jeunesse, voire d’extrême jeunesse. Mendelssohn avait 16 ans lorsqu’il composa cet octuor, si galvanisant. Ils évoquent leurs actualités communes et respectives, leurs récents cd, leurs projets, le concerto pour alto de Walton et l’académie Jaroussky, pour laquelle Christian-Pierre donnera une masterclass publique le 20 décembre prochain.

La Saison musicale des Invalides

 

 

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :