Ishay Shaer
Ishay Shaer © Joey Coen

Le dernier Beethoven, entretien avec Ishay Shaer

1 minute de lecture

Nous avons rencontré le pianiste israélien Ishay Shaer le lendemain d’un récital donné à Paris dans le cadre de la série Les Pianissimes.

Ishay Shaer évoque le programme de ce premier récital parisien, donné dans le si poétique cadre du Couvent des Récollets, commencé avec la Sonate opus 101 de Beethoven – qu’il a enregistrée pour le label Orchid Classics (aux côtés de l’opus 109 et de deux cycles de bagatelles) – poursuivi avec les Intermezzi opus 118 de Brahms et les Etudes Symphoniques de Schumann. Il dit pourquoi il a choisi d’inclure les études posthumes dans son programme. Il parle également de ses maîtres et de sa passion pour les dernières oeuvres pour piano de Beethoven.

 

 

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :