Patrick Cohën-Akenine © Jean-François Mariott
Patrick Cohën-Akenine © Jean-François Mariott

Portraits croisés de François Couperin, entretien avec Patrick Cohën-Akenine

1 minute de lecture

Nous avons rencontré le violoniste Patrick Cohën-Akenine, à l’occasion de la parution d’un cd consacré à François Couperin.

Patrick Cohën-Akenine évoque l’importance de François Couperin, pour son ensemble, Les Folies françoises, qui a emprunté son nom à une oeuvre du compositeur. Il nous parle des autres musiciens interprètes de ce disque (paru chez NoMadMusic), la claveciniste Béatrice Martin, la violiste Christine Plubeau, le flûtiste Jocelyn Daubigney, le hautboïste Christophe Mazeaud, le violoniste Benjamin Chénier, le violoncelliste François Poly, et André Henrich, au théorbe et à la guitare. Patrick Cohën-Akenine parle de cet album, qui mêle oeuvres chambristes, oeuvres orchestrales, et oeuvres pour clavecin seul, de l’art d’interpréter François Couperin, de la poésie du compositeur, des titres de ses oeuvres.

 

 

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :