Jonas Vitaud
Jonas Vitaud © DR

La naissance d’un génie, les jeunes années de Debussy, entretien avec Jonas Vitaud

2 minutes de lecture

Nous avons rencontré le pianiste Jonas Vitaud à l’occasion de la parution d’un double cd consacré aux jeunes années de Claude Debussy.

C’est sous un angle finalement peu évoqué, que Jonas Vitaud a choisi de rendre hommage à Claude Debussy à l’occasion des commémorations du centenaire de sa mort. Il vient d’enregistrer un disque (label Mirare) où il se fait tantôt soliste – Suite bergamasque, sa propre transcription du Prélude à l’après-midi d’un Faune , – accompagnateur – aux côtés de Sébastien Droy dans les Ariettes oubliées, ou aux côtés de Karine Deshayes dans les Trois Chansons de Bilitis – ou joue aux côtés du Secession Orchestra dirigé par Clément Mao-Takacs, la trop rare Fantaisie pour piano et orchestre. Il nous parle de ce projet, dans lequel on trouve également la Petite Suite à quatre mains, aux côtés de Roustem Saïtkoulov. Le pianiste évoque les musiciens avec lesquels il interprète ces oeuvres, de la naissance de ce projet auquel feront écho deux concerts donnés les 28 et 29 janvier prochain au Musée Gustave Moreau à Paris. Il sera également question de deux musiciens avec lesquels il joue de plus en plus, le violoncelliste Victor Julien-Laferrière (que nous avions interviewé en mai 2018), et la violoniste Mi Sa Yang avec lesquels il jouera notamment aux Folles Journées de Nantes.

 

 

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :