Emmanuelle Bertrand
Emmanuelle Bertrand © Jean-Baptiste Millot

Emmanuelle Bertrand : Saint-Saëns et le violoncelle, une belle et fructueuse rencontre

1 minute de lecture

Nous avons rencontré la violoncelliste Emmanuelle Bertrand à l’occasion de la parution de son dernier enregistrement, consacré à deux sonates et au premier concerto pour violoncelle de Saint-Saëns

 

 

Emmanuelle Bertrand s’est livrée à notre micro, à propos de son  dernier disque (paru chez Harmonia Mundi) et de la musique pour violoncelle de Saint-Saëns, un des compositeurs français qui a le plus écrit pour cet instrument. Elle parle du premier concerto, ici interprété avec l’orchestre symphonique de Lucerne placé sous la direction de James Gaffigan, du flux si mélodique de la deuxième sonate, interprétée aux côtés du pianiste Pascal Amoyel, et de la découverte de la troisième sonate, inédite en disque.

Emmanuelle Bertrand évoque également les spectacles qu’elle donne aux côtés de Christophe Malavoy ou de Didier Sandre, consacrés à Maurice Maréchal et la grande guerre, ou le Bloc 15, hommage aux musiciens déportés durant la seconde guerre mondiale, notamment Simon Laks et Anita Lasker-Wallfisch. Sans oublier l’un de ses maîtres, Jean Deplace.

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :