Justin Taylor © Jean-Baptiste Millot
Justin Taylor © Jean-Baptiste Millot

Quand un père jalouse le génie de son fils, interview avec Justin Taylor

1 minute de lecture

Nous avons reçu le claveciniste Justin Taylor pour évoquer son disque consacré à la famille Forqueray (Alpha Classics) et le festival Sinfonia en Périgord.

 

 

Justin Taylor revient sur la rivalité ayant existé entre Antoine Forqueray, né en 1672 et son fils Jean-Baptiste, né en 1699, rivalité qui conduira le père à faire mettre son fils en prison et à le faire bannir de France. Il évoque leur musique, son originalité, sa transcription au clavecin de la suite d’Antoine Forqueray pour trois violes, l’hommage de Couperin aux Forqueray. Justin Taylor nous parle du festival Sinfonia en Périgord, dans le cadre duquel il donnera un récital consacré notamment à Bach, Rameau et Scarlatti, le 27 août prochain. Un concert consacré au chromatisme, figure d’une étonnante modernité. Ce festival se déroulera du 26 août au 2 septembre prochains à Périgueux. Sans oublier « Les promenades musicales en pays d’Auge« , festival dans lequel il jouera le 19 juillet prochain avec les membres du Taylor consort et la mezzo-soprano Eva Zaïcik.

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :