Dana Ciocarlie © Bernard Martinez
Dana Ciocarlie © Bernard Martinez

Schumann, l’amour et la vie d’une pianiste, interview avec Dana Ciocarlie

1 minute de lecture

Nous avons rencontré la pianiste Dana Ciocarlie, à l’occasion de la parution de son intégrale de la musique pour piano de Robert Schumann.

 

Dana Ciocarlie évoque la manière dont  elle a enregistré en public cette intégrale dans le cadre magique du théâtre byzantin de l’ambassade de Roumanie ( un coffret de 13 cd pour le label La Dolce Volta). 15 concerts donnés entre 2012 et 2016. Dana Ciocarlie, qualifiée de Schumanienne par André Boucourechliev, nous dit ce que, pour elle,  ces termes peuvent sous entendre. La pianiste nous parle de sa longue passion pour Schumann, des oeuvres qu’elle a découvertes à l’occasion de cette intégrale, des raisons d’un enregistrement en public. Sans oublier certains grands pianistes roumains, ses liens avec Christian Zacharias, et le concert qu’elle donnera aux côtés de l’orchestre Lamoureux dirigé par Frédéric Chaslin le 21 octobre prochain au Théâtre des Champs Elysées (concerto pour piano, Carnaval et Scènes d’enfants).

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :