Jérôme Comte © Jean-Baptiste Millot
Jérôme Comte © Jean-Baptiste Millot

Sonates de Brahms et pièces de Berg pour clarinette et piano, les compléments parfaits, interview avec Jérôme Comte

1 minute de lecture

Nous avons rencontré le clarinettiste Jérôme Comte à l’occasion de la parution d’un cd consacré aux sonates de Brahms et aux quatre pièces de Berg pour clarinette et piano.

 

Jérôme Comte, clarinettiste solo de l’ensemble Intercontemporain, parle de ces oeuvres essentielles, qui se répondent si parfaitement, sur ce cd, qui vient de paraître pour le label Paraty. Il évoque sa collaboration avec le pianiste Denis Pascal, qui s’imposait pour cet enregistrement. Jérôme Comte nous dit ce qui a pu attirer Schönberg dans les compositions de Brahms, évoque également le quintette et le trio avec clarinette. Il parle des oeuvres interprétées par l’ensemble Intercontemporain, qui lui sont chères, tel le concerto pour clarinette d’Eliot Carter ou celui de la compositrice corréenne Unsuk Chin, qu’il va réinterpréter prochainement au Japon. Sans oublier un portrait de ses maîtres, dont Pascal Moragues.

Ce disque vient de recevoir un grand prix de l’Académie Charles Cros.

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :