Jodie Devos © Opéra Royal de Wallonie-Liège
Jodie Devos © Opéra Royal de Wallonie-Liège

L’Opéra de Liège célèbre le romantisme « à la française »

8 minutes de lecture

L’Opéra propose, à partir du jeudi 13 mai, la diffusion d’un récital de musique française, Hamlet et le romantisme à la française, enregistré le vendredi 30 avril, et accessible jusqu’au 23 mai sur www.operaliege.be.

 

La pandémie a privé l’Opéra Royal de Wallonie-Liège d’une saison (2020-2021) qui aurait dû le voir célébrer avec faste un anniversaire important marquant la 200ème année de sa naissance. Il est « né », en effet, en 1820. Las ! Le temple lyrique de la Wallonie a dû subir de surcroît la disparition brutale, en février 2021, de son Directeur général et artistique Stefano Mazzonis di Pralafera qui occupait ce poste depuis  2007…

L’Opéra de Liège possède depuis sa création la culture du chant français. Il était donc naturel qu’un des moments phare de cette nouvelle saison particulièrement atypique soit consacré au romantisme « à la française ».

Centré autour de trois compositeurs, Ambroise Thomas, Jules Massenet et Georges Bizet, le récital qui s’est tenu à huis clos alterne les pièces instrumentales, airs et duos, autant de morceaux choisis d’ouvrages majeurs de l’opéra français.

Tout d’abord Hamlet, puis Werther et enfin Les Pêcheurs de perles. Pour clore ce récital, le trio vocal du « Ah ! vous dirais-je maman !…. » extrait du Toréador d’Adolphe Adam réunissait les interprètes de ce récital donné sans public, mais en présence de quelques membres – privilégiés – de la presse, témoins d’un beau moment de musique.

Hamlet devait être donné dans ce magnifique théâtre en version scénique en octobre et novembre 2020, mais cela n’a pas été possible en raison de la pandémie … Il faut rappeler ici que c’est l’inestimable chef d’orchestre belge Patrick Davin, brutalement décédé en septembre 2020, qui devait initialement en assurer la direction musicale.

Il était donc logique – et espéré – qu’il soit fait la part belle à cet ouvrage qui fêtait, faut-il le rappeler en janvier 1894 et en présence du compositeur, sa centième représentation à Liège…

Guillaume Tourniaire à la tête de l’Orchestre Royal de Wallonie-Liège © Orchestre Royal de Wallonie-Liège

Emmené par le chef Guillaume Tourniaire, à la direction souple et précise, l’Orchestre de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège  a  tout d’abord donné le Prélude de l’ouvrage, tout en puissance, faisant ressortir les couleurs sombres et prémonitoires qui le traversent … la tension dramatique ne faiblira nullement lors des deux Entractes des Actes III et IV.

Au tour des solistes, la soprano Jodie Devos dans le rôle d’Ophélie et le baryton Lionel Lhote dans celui d’Hamlet, d’entrer en scène avec le duo « Vains regrets », traité avec simplicité et justesse par les deux interprètes.

Lionel Lhote © Opéra royal de Wallonie-Liège

On est emporté par Lionel Lhote dont le chant bien timbré fait particulièrement merveille dans l’ébouriffante « Chanson bachique » traitée avec virtuosité et panache. Le baryton séduit également dans le monologue d’Hamlet « Être ou ne pas être » interprété tout en émotion digne et puissante. Son chant est littéralement porté avec finesse et mélancolie par le cor anglais qui commente la péroraison du héros tragique.

Jodie Devos © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Le chant de Jodie Devos est clair et pur, les aigus de cette colorature exceptionnelle impressionnent. L’air d’Ophélie  « A vos jeux mes amis » lui permet de donner à entendre, solitaire, toute  en retenue et en intériorité, la confusion mortifère de la belle Ophélie… ses aigus font merveille, simplement et puissamment.

Hamlet s’efface au profit de quelques extraits du grand oeuvre de Jules Massenet, Werther.

Le ténor Marc Laho dans le rôle de Werther donne une belle version de « Je ne sais si je veille…O Nature… ». La sensibilité exprimée par ce ténor au solide métier fait oublier quelques fragilités vocales parfois perceptibles. Une nouvelle fois, Jodie Devos, nous a conquis dans son interprétation du très bel air de Sophie « Du gai soleil » …

Marc Laho © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Tout en retenue et émotion, le ténor emporte toutefois la conviction dans l’air mythique  « Pourquoi me réveiller…. » qu’il aborde avec douceur et belle intériorité lyrique.

Enfin , des extraits de l’oeuvre de Georges Bizet Les Pêcheurs de perles ainsi que le trio du Toréador d’Adolphe Adam « Ah! vous dirai-je maman » ont été également enregistrés lors de ce récital.

L’enregistrement sera accessible au public dans le cadre de sa retransmission en streaming, dès le 13 mai.

Bravo à l’Orchestre Royal de Wallonie-Liège qui, placé sous la direction éclairée et engagée de Guillaume Tourniaire, a permis la réalisation de ce récital consacré aux belles pages du romantisme « à  la française ».

 

Opéra Royal de Wallonie-Liège

Récital « Hamlet et le romantisme à la française »- 30 avril 2021

Morceaux choisis d' »Hamlet » d’Ambroise Thomas, de « Werther » de Jules Massenet,

des « Pêcheurs de perles » de Georges Bizet et du »Toréador » d’Adolphe Adam.

Jodie Devos, soprano

Marc Laho, ténor

Lionel Lhote, baryton

Orchestre de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège

Direction musicale: Guillaume Tourniaire

 

 

 

 

 

Les années au Barreau, où il a été notamment actif dans le domaine des droits de l'homme, ne l'ont pas écarté de la musique, sa vraie passion. Cette même passion le conduit depuis une quinzaine d'années à assurer l'animation de deux émissions entièrement dédiées à l’actualité de la vie musicale sur Fréquence Protestante.

Derniers articles de Chronique

%d blogueurs aiment cette page :