Valentina Lisitsa © TK

De Moussorgski à Ravel, à la recherche de la couleur juste, entretien avec Valentina Lisitsa

1 minute de lecture

Rencontre avec la pianiste Valentina Lisitsa, à l’occasion de son prochain récital à la Philharmonie de Paris

 

 

Dans le cadre de la série Piano 4 étoiles, la pianiste Valentina Lisitsa évoque à notre micro le programme qu’elle interprétera prochainement à la Philharmonie de Paris : 62ème sonate de Haydn, 23ème sonate « Appassionata » de Beethoven, Gaspard de la Nuit de Ravel et Tableaux d’une exposition de Moussorgski.

Elle parle de l’orchestration de cette dernière oeuvre par Ravel, de la couleur orchestrale et pianistique, de son admiration pour Samson François, Wilhelm Backhaus, de sa passion pour Brahms, de Schubert et la musique de chambre. Elle évoque également son éducation musicale à Kiev. Un entretien passionnant, et bien éloigné de l’image qu’on pourrait avoir de la pianiste.

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix