Winnaretta Singer-Polignac © DR
Winnaretta Singer-Polignac © DR

Winnaretta Singer-Polignac, princesse, mécène et musicienne, entretien avec Sylvia Kahan

1 minute de lecture

Nous avons rencontré la musicologue Sylvia Kahan, à l’occasion de la parution de sa biographie de Winnaretta Singer-Polignac.

Sylvia Kahan évoque cette personnalité à la vie culturelle d’une incroyable richesse. Sa biographie, d’abord parue en anglais, vient d’être publiée par Les presses du RéelWinnaretta Singer était la fille d’Isaac Singer, le fameux Singer des machines a coudre. Elle avait épousé en premières noces le Prince Scey de Montbéliard et en secondes noces le Prince Edmond de Polignac. Winnaretta Singer-Polignac se servit de sa fortune pour être la mécène de multiples compositeurs et interprètes, au premier rang desquels Debussy, Poulenc, Stravinsky, Rubinstein, Horowitz, Clara Haskil. Elle était très amie avec Gabriel Fauré et Proust était un habitué de son salon. Elle demeurait une excellente pianiste, et était si fine musicienne que lorsqu’elle commandait une œuvre, comme à Stravinsky, par exemple, elle lui indiquait l’instrumentation qu’elle souhaitait. Nadia Boulanger la comparait aux princes Esterhazy, ou Razoumowski, qui avaient pris sous leur aile Haydn ou Beethoven. Elle est morte à Londres en 1943, et Sylvia Kahan en livre un portrait aussi vif que passionnant.

 

 

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :