Bertrand Chamayou
Bertrand Chamayou © Marco Borggreve
/

Au concert et au disque, Ravel avec Bertrand Chamayou

1 minute de lecture

Quelques jours après l’intégrale Ravel donnée au Théâtre des Champs-Elysées par Bertrand Chamayou, et à l’occasion de sa parution au disque (Warner), le pianiste évoque les difficultés d’interprétation qui y sont liées. Il parle de Vlado Perlemuter, de ses maîtres, Jean-François Heisser, lui-même élève de Vlado Perlemuter, Murray Perahia. Il évoque la violoncelliste Sol Gabetta, avec laquelle il donnera un récital le 13 mars prochain au Théâtre des Champs-Elysées.

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Interview

%d blogueurs aiment cette page :