Elsa Dreisig
Elsa Dreisig © DR

« Vie céleste » chez Mahler, rôles majeurs chez Mozart, Puccini et Bizet : entretien avec Elsa Dreisig

1 minute de lecture

Quelques jours avant le concert qu’elle donnera avec l’orchestre Français des Jeunes au festival Classique au Vert, la soprano Elsa Dreisig se livre à notre micro.

 

 

Elle nous parle de sa collaboration avec l’orchestre Français des Jeunes et l’immense chef d’orchestre qu’est David Zinman, et de la beauté de Das himmlische leben (La vie céleste), le lied qui, succédant à un sublime adagio, clôt la Symphonie n° 4 de Mahler.

La soprano évoque également le premier prix du prestigieux concours Operalia, qu’elle vient d’obtenir, des lieder de Weill et Korngold et des rôles qu’elle interprétera prochainement, comme Papagena et Pamina dans La flûte enchantée au Staatsoper de Berlin, encore Pamina à l’opéra Bastille, Musetta dans La Bohème et Micaëla dans Carmen.

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :