Emmanuel Ceysson © Dario Acosta
Emmanuel Ceysson © Dario Acosta

La ballade en rouge du harpiste, entretien avec Emmanuel Ceysson

1 minute de lecture

Nous avons rencontré le harpiste Emmanuel Ceysson à l’occasion de la parution de son dernier cd, « Ballad in red », et du concert qu’il donnera le 4 avril prochain aux côtés du quatuor Voce, salle Gaveau.

Emmanuel Ceysson nous parle de ce disque, consacré notamment à l’interprète compositeur Carlos Salzedo, né au XIXème siècle en France, et qui, comme lui, et le précédant de plus d’un siècle, deviendra harpiste solo de l’orchestre du Metropolitan Opera de New York. Emmanuel Ceysson évoque la figure de  cet immense interprète, pédagogue, et compositeur de très grand talent, dont il joue au disque, la magnifique ballade (label Aparte). Il évoque les autres oeuvres du disque, notamment la sonate de Hindemith, ou le conte fantastique d’André Caplet, oeuvre qu’il donnera également le 4 avril prochain à la salle Gaveau en compagnie du quatuor Voce, son partenaire au disque. Emmanuel Ceysson évoque son travail au sein de l’orchestre du Metropolitan Opera de New York, après ses années passées au sein de l’orchestre de l’Opéra de Paris. Sans oublier… Harpo Marx, élève de la grande harpiste Henriette Renié.

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :