Edith Canat de Chizy © C. Daguet

Imaginaire et composition : conversation avec Edith Canat de Chizy

1 minute de lecture

Quelques jours avant la création de sa dernière oeuvre, « Voilé, dévoilé », pour soprano et orchestre, sur un poème de Philippe Jaccottet, par Mireille Delunsch, soprano, et l’orchestre philharmonique de Radio France sous la direction de Joshua Weilerstein, le 29 mai à la maison de la radio, Edith Canat de Chizy évoque son travail de compositeur.
Elle nous parle de l’imaginaire du compositeur, qui n’est pas synonyme d’imagination, de l’orchestration, du travail avec les interprètes, et rend hommage à Maurice Ohana, l’un de ses maîtres.

 

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix