Mara Dobresco © John CONLEY
Mara Dobresco © John CONLEY

Les musiques nocturnes de Mara Dobresco

1 minute de lecture

Nous avons rencontré la pianiste Mara Dobresco à l’occasion de la parution de son dernier CD, Soleils de Nuit.

 

Mara Dobresco nous explique la signification du titre donné à son disque (Label Paraty) à la fois évocation de musiques nocturnes, et des passages de certains transfuges de l’est vers l’ouest, sous le régime communiste. Elle nous parle des musiques qu’elle a choisies, allant de Chopin à Hersant, en passant par Dinu Lipatti, Enesco, Schumann, Debussy et bien d’autres.  Mara Dobresco évoque ses années d’apprentissage, en Roumanie, lorsqu’elle devait travailler son piano à la lueur des bougies, du fait des pannes d’électricité répétées. Elle revient sur Dinu Lipatti, pianiste et compositeur si essentiel.

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :