Menahem Pressler © Julien Mignot
Menahem Pressler © Julien Mignot

Le coeur de la musique s’invite à la Seine Musicale, entretien avec Menahem Pressler

1 minute de lecture

Nous avons rencontré Menahem Pressler, la veille du récital qu’il donnera dans le nouvel auditorium de la Seine Musicale dans l’île Seguin.

 

Menahem Pressler nous parle du programme qu’il interprétera lors de son concert du 29 mai prochain à 20h30. Une chaconne de Haendel, la Fantaisie K 475 et la Sonate en ut mineur K 457 de Mozart, des préludes de Debussy, trois mazurkas et la troisième ballade de Chopin. Il revient sur certains événements de sa vie, son départ d’Allemagne, en 1939, à la veille de la seconde guerre mondiale, vers la Palestine mandataire, le concours Debussy remporté en 1946, ses rencontres avec Robert Casadesus, Paul Loyonnet, la création du Beaux-Arts Trio, sa passion pour la musique de Debussy, de Ravel, son amour pour Schubert. Sans oublier des figures telles que Sviatoslav Richter, Itzhak Perlman, Arthur Rubinstein, et bien d’autres encore. Une vie de musique.

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :