Liana Gourdjia
Liana Gourdjia © Neda Navae

La musique de chambre de Charles Ives, un univers méconnu, entretien avec Liana Gourdjia

1 minute de lecture

Nous avons rencontré la violoniste Liana Gourdjia, à l’occasion de la parution d’un cd consacré aux quatre sonates pour violon et piano de Charles Ives.

Liana Gourdjia nous dit comment elle est entrée dans l’univers de ces sonates, enregistrées aux côtés du pianiste Matan Porat (Cd publié par le Printemps des Arts de Monte-Carlo). Elle en décrit les caractères, l’imprégnation par le folklore américain, les innovations, leurs différentiations marquées, la joie de les avoir travaillées aux côtés d’un tel pianiste. Elle nous parle également des sonates pour violon et clavier de Jean-Sébastien Bach, un monde d’une très grande exigence, qu’elle tente de pénétrer peu à peu.

 

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :