Jonas Vitaud
Jonas Vitaud © Lucie Sassiat
/

Dutilleux, Liszt, Tchaikovsky, le faux grand écart de Jonas Vitaud

1 minute de lecture

Frédéric Hutman a rencontré le pianiste Jonas Vitaud à propos de ses deux derniers albums consacrés à Franz Liszt, Henri Dutilleux et Piotr Ilitch Tchaïkovski.

 

 

Jonas Vitaud nous parle de ses deux derniers disques, l’un mettant Liszt et Dutilleux en miroir (NoMadMusic) l’autre consacré à Piotr Ilitch Tchaïkovski (Mirare).

Il nous dit ce qui rapproche, selon lui, deux compositeurs apparemment si éloignés que Franz Liszt et Henri Dutilleux, musiciens de la synthèse, qui ont assimilé nombre de courants dans leur langage, tous deux curieux et altruistes envers leurs pairs et les nouvelles générations. Il évoque à ce propos ses rencontres avec Dutilleux, en 2004, l’acuité et la générosité du compositeur. Le disque consacré à Piotr Ilitch Tchaïkovski, est un hommage à sa professeure, Brigitte Engerer, dont l’image plane sur cet entretien.

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Interview

%d blogueurs aiment cette page :