Suzana Bartal © Jean-Baptiste Millot
Suzana Bartal © Jean-Baptiste Millot

« Les années de Pèlerinage », un sublime voyage, entretien avec Suzana Bartal

2 minutes de lecture

Nous avons rencontré la pianiste Suzana Bartal, alors qu’elle s’apprête à jouer intégralement le cycle des années de Pèlerinage de Liszt, au festival Berlioz de la Côte Saint André.

 

Suzana Bartal interprétera le cycle entier le 19 août prochain dans le cadre de ce festival. Un cycle de plus de trois heures, qu’elle a déjà donné le 26 mai à Sainte-Anne d’Auray (festival Itinéraires en Morbihan) et auquel elle se consacre depuis plus de deux ans. Elle évoque les trois années de ce cycle, composé par Liszt sur une quarantaine d’années. Suzana Bartal nous parle du génie de ces vingt trois pièces, de leur variété, de leur caractère littéraire, de l’émotion qui s’en dégage, bien loin d’une virtuosité gratuite. Elle nous dit en quoi l’apprentissage de cette musique, et son interprétation, influencent sa manière de jouer d’autres oeuvres de son répertoire, et notamment le 2ème concerto pour piano et orchestre de Brahms, que la pianiste jouera également cet été. Sans oublier la musique de chambre, à laquelle Suzana Bartal consacrera également nombre de concerts, y compris dans le cadre du festival Berlioz, où elle jouera aux côtés de la hautboïste Céline Moinet, hautboïste solo de l’orchestre du Gewandhaus de Leipzig.

 

 

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix