Ermonela Jaho (Valentine), Florian Sempey (Le Comte de Nevers), Paul Gay (Le Comte de Saint-Bris) dans Les Huguenots de Meyerbeer © Agathe Poupeney / Opéra national de Paris
Ermonela Jaho (Valentine), Florian Sempey (Le Comte de Nevers), Paul Gay (Le Comte de Saint-Bris) dans Les Huguenots de Meyerbeer © Agathe Poupeney / Opéra national de Paris

Meyerbeer, le chaînon manquant, entretien avec Jean-Philippe Thiellay

1 minute de lecture

Nous avons rencontré Jean-Philippe Thiellay, à l’occasion de la parution de sa biographie de Meyerbeer.

Jean-Philippe Thiellay évoque la figure de ce compositeur, si célébré en son temps, et si méconnu aujourd’hui, de sa naissance sous le prénom de Jacob, à sa mort sous le prénom de Jacques, en passant par celui de Giacomo. Trois prénoms, reflets de ses origines juives, de son séjour en Italie, et enfin de sa carrière éblouissante en France. Jean-Philippe Thiellay, conseiller d’Etat, directeur général adjoint de l’Opéra de Paris, parle de sa passion pour le compositeur, qui l’a conduit à écrire cette biographie (Actes Sud). Une parution dont l’actualité rejoint celle des représentations des Huguenots à l’Opéra Bastille. Meyerbeer, d’abord adulé par Wagner, fera plus tard l’objet de violentes attaques antisémites, de la part de celui-ci. Jean-Philippe Thiellay trace le portrait d’un Meyerbeer créateur du grand opéra, lien entre le bel canto et l’opéra wagnérien.

 

 

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :