Michel Plasson © Festival International de Colmar - DR
Michel Plasson © Festival International de Colmar - DR

A la recherche d’un son perdu, entretien avec Michel Plasson

1 minute de lecture

Nous avons rencontré le chef d’orchestre Michel Plasson, quelques jours avant l’hommage qui lui sera rendu dans le cadre du festival international de Colmar

 

 

 

Michel Plasson revient sur quelques événements de sa vie, l’enseignement reçu auprès du pianiste Lazare Levy, l’accompagnement d’Edith Piaf, les années d’après guerre, le dernier concert avec orchestre donné par Arthur Rubinstein auprès de l’orchestre National du Capitole de Toulouse, quelques chanteurs qui l’ont marqué,  dont bien sûr Jose Van Dam, avec lequel il a tant enregistré, le violoniste Nathan Milstein et d’autres personnalités encore. Enfin, il évoque ce fameux « son français », qu’il a recherché à l’orchestre.

Michel Plasson dirigera l’orchestre National Philharmonique de Russie le 5 juillet prochain à l’Eglise Saint Matthieu de Colmar, dans des oeuvres de Dutilleux et Ravel, et le 8 juillet, dans la Damnation de Faust, de Berlioz.

Un entretien vif, passionné… et on l’espère, passionnant.

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :