Florian Noack
Florian Noack © William Beaucardet

Les multiples visages de Prokofiev, entretien avec Florian Noack

1 minute de lecture

Nous avons rencontré le pianiste Florian Noack à l’occasion de la parution d’un cd consacré à des oeuvres pour piano de Serge Prokofiev.

Florian Noack évoque la conception de ce disque (label La dolce Volta) élaboré autour de la 6ème sonate pour piano de Prokofiev, première des trois « sonates de guerre ». Une oeuvre précédée des contes de la vieille grand mère, musique mélancolique composée en 1918 alors que le compositeur est aux Etats-Unis. Autre oeuvre phare du disque, les vingt Visions Fugitives, composées entre 1915 et 1917, que Florian Noack considère comme étant le chef d’oeuvre absolu de Prokofiev pour le piano. Vingt bijoux, montrant toutes les facettes du piano du compositeur, que le pianiste perçoit comme autant de points d’interrogation. Florian Noack sera notamment en concert le 10 octobre prochain, dans le cadre de Piano en Valois.

 

 

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix