Victor Julien-Laferrière
Victor Julien-Laferrière © DR

Brahms, Franck, Debussy… en duo avec Adam Laloum, entretien avec Victor Julien-Laferrière

1 minute de lecture

A l’occasion d’une parution consacrée à la première sonate de Brahms, à la sonate de Franck transcrite au violoncelle et à la sonate de Debussy (Mirare), nous avons rencontré Victor Julien-Laferrière.

 

 

Il évoque son duo aux côtés du pianiste Adam Laloum, et du délicat équilibre piano/violoncelle. Il nous parle du trio Les Esprits, qu’ils forment avec la violoniste Mi-Sa Yang, de l’immensité du répertoire. Sans oublier ses maîtres, René Benedetti, Roland Pidoux et Heinrich Schiff… ni le triple concerto de Beethoven, dont l’enregistrement le marqua lorsqu’il était enfant.

Le 18 décembre prochain, il sera au Théâtre des Champs Elysées, dans le cadre des concerts du dimanche matin, aux côtés d’Adam Laloum et du clarinettiste Raphaël Sévère dans un programme Stravinsky, Schumann, Bach et Brahms.

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :