Camille Thomas
Camille Thomas

Camille Thomas, musique de chambre française pour violoncelle et piano

1 minute de lecture

La violoncelliste Camille Thomas qui vient de faire paraître un disque consacré à Franck, Ysaye, Fauré, Saint-Saens et Duparc pour le label La Dolce Volta, aux côtés de Julien Libeer, évoque son amour de cette musique.

 

 

 

Entre lumière, profondeur et mélancolie, Camille Thomas s’explique sur le titre du disque qu’elle vient d’entregistrer : Réminiscences – Un monde en soi.
Elle nous parle de la transcription pour violoncelle, par Jules Delsart, de la sonate de Franck pour violon et piano, ses particularités, ses difficultés… sa beauté.
La violoncelliste évoque également une des grandes découvertes de ce disque : la Sonate pour violoncelle seul d’Eugène Ysaye.

Camille Thomas parle de la musique française de la fin du XIXème siècle, éloignée de ses clichés « salonnards », et la quitte un temps pour parler du quintette de Schubert. Enfin, elle nous fait part  de son actualité, notamment du concert qu’elle donnera bientôt au Théâtre de l’Athénée, aux côtés de Julien Libeer.

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :