L'orgue de l’église Saint-Sulpice à Paris
L'orgue de l’église Saint-Sulpice à Paris © Wikipédia

Coup de chaud pour les orgues Cavaillé-Coll de Saint-Sulpice et Saint-Denis

2 minutes de lecture

Finalement, l’incendie de la porte XVIIIe de l’église Saint-Sulpice à Paris, rue Palatine, qui s’est déclaré le 17 mars durant l’audition d’orgue n’aura pas endommagé l’instrument Cavaillé-Coll. L’orgue a été relativement épargné. « Malgré l’impressionnant nuage de fumée qui s’est répandu dans l’église hier, le facteur d’orgues […] n’a pas constaté de dégâts. Un peu de poussière supplémentaire évidemment, mais cela reste modéré » indique le site de l’Association pour le rayonnement des orgues Aristide Cavaillé-Coll de l’église Saint-Sulpice (Aross). En effet, la prise d’air servant à alimenter les réservoirs du grand-orgue se fait dans les combles de la façade, évitant ainsi une aspiration de fumée qui aurait pu détériorer gravement l’instrument. Quant à l’orgue de chœur, celui-ci capte l’air de la crypte, écartant ainsi le même type de désagrément… D’après Le Figaro le départ d’incendie serait dû à des « vêtements d’un SDF qui auraient brûlé, à cause d’un réchaud ou d’un mégot ».
Un autre instrument majeur du facteur Cavaillé-Coll a subi des dégâts suite à des actes de vandalisme début mars, celui de la basilique Saint-Denis. Portes fracturées, moteur endommagé, la piste de voleurs de métaux serait ici privilégiée. « Les poids permettant aux soufflets de fonctionner ont en partie disparu » nous apprend le journal Le Parisien. Ces dégradations auront un prix non négligeable. « La restauration de l’orgue et des vitraux brisés, ainsi que le réaccordage de l’instrument pourraient coûter entre 40 et 50 000 €, une somme qui sera prise en charge par l’Etat. » précise Le Parisien.

Quoi qu’il en soit, le concert de Karol Mossakowski, avec la participation de Philippe Le Guillou, aura bien lieu dimanche 24 mars à 16h à Saint-Sulpice. Il en sera de même pour le récital de Stéphane Mottoul à Saint-Denis le 7 avril. Tout est bien qui finit bien !

Rédacteur en chef adjoint de Classicagenda, Julien Bordas rédige également depuis 2016 des articles d'actualité, des interviews et des chroniques de concerts. Sa passion pour la musique classique provient notamment de sa rencontre avec l'orgue, un instrument qu'il a étudié en conservatoire et lors de masterclass.

Derniers articles de Actualités