Momo Kodama
Momo Kodama © Marco Borggreve
/

Debussy et Hosokawa, reflets au piano, entretien avec Momo Kodama

1 minute de lecture

Nous avons rencontré la pianiste Momo Kodama, à l’occasion de la parution de son dernier cd (ECM) consacré aux études de Claude Debussy et de Toshio Hosokava.

 

Après un disque consacré à Ravel, Messiaen et Takemitsu, Momo Kodama choisit à nouveau de mettre en miroir un compositeur français et un compositeur japonais. Elle rappelle le grand intérêt de Debussy pour la culture japonaise, l’influence française sur des compositeurs japonais, tel Takemitsu, elle évoque les liens tissés entre les 6 études de Toshio Hosokawa et les 12 études de Debussy. Elle nous parle des liens qui l’unissent à Hosokawa, dont certaines études lui sont dédiées. Sans oublier… les concertos pour piano de Mozart, que Momo Kodama joue fréquemment, y compris à Paris, que ce soit avec l’orchestre philharmonique de Radio France ou l’orchestre de Chambre de Paris. Enfin, elle évoque la figure de Colette Zerah, élève de Lazare Levy, auprès de laquelle elle travaille la musique pour piano de Debussy et Ravel.

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Interview

%d blogueurs aiment cette page :