Extrait d'une affiche de concert de François Lang © Abbaye de Royaumont
Extrait d'une affiche de concert de François Lang © Abbaye de Royaumont

Destin de François Lang, pianiste et collectionneur, interview avec Thomas Vernet

2 minutes de lecture

Nous avons rencontré le musicologue Thomas Vernet pour évoquer la figure de François Lang, dont la bibliothèque musicale de l’abbaye de Royaumont porte le nom.

 


 

Thomas Vernet est docteur en musicologie. Ses travaux portent essentiellement sur la réception et la pratique de la musique dans les milieux aristocratiques en France de la fin du XVIIIème siècle à la Monarchie de Juillet, ainsi que sur la presse musicale, l’histoire des bibliothèques et des collections musicales. Il est notamment responsable de la Bibliothèque musicale François-Lang à la Fondation Royaumont.
Il évoque à notre micro François Lang, né en 1908 dans une famille juive d’origine alsacienne, qui fut l’élève de Lazare Lévy et de José Iturbi au piano, de Marcel Dupré à l’orgue et de Paul Paray pour l’écriture. Il a entamé une carrière française en 1927, puis internationale à partir de 1929, notamment aux côtés de l’orchestre symphonique de Paris, alors dirigé par Pierre Monteux. Il s’est lié d’amitié avec Germaine Tailleferre, qui a créé en 1934 son concerto pour deux pianos, voix et orchestre, avec François Lang, sous la direction de Pierre Monteux. De 1931 à 1941, l’artiste a rassemblé une collection exceptionnelle de documents musicaux, dont un important fonds Debussy. Le 26 novembre 1943 il est arrêté par la gestapo, transféré à Drancy, et déporté à Auschwitz où il périt. Sa mémoire a été honorée après la guerre par sa soeur, Isabelle Goüin et son époux, qui ont rassemblé à l’abbaye de Royaumont sa collection musicale, ses objets d’art et instruments de musique. Son destin nous est raconté de manière passionnante et émouvante par Thomas Vernet.

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix