Jean Muller
Jean Muller © Joël Perrot

De Brahms à Ligeti, un voyage inattendu avec le pianiste Jean Muller

1 minute de lecture

Rencontre avec le pianiste luxembourgeois Jean Muller à propos de Brahms, Prokofiev, Ligeti et Ivan Boumans.

 

 

Quelques jours avant de donner un récital à la salle Cortot à Paris, le pianiste Jean Muller s’explique sur ses choix : un programme — reflet exact de son dernier disque paru chez Soupir Éditions — qui court de Brahms à Prokofiev, en passant par Ligeti et le compositeur luxembourgeois Ivan Boumans. Il parle de sa fascination pour la virtuosité, mais aussi de son intégrale des sonates de Mozart en cours d’enregistrement, et de ses fonctions de directeur artistique de l’Orchestre de Chambre du Luxembourg.

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :