Leonardo García Alarcón
Leonardo García Alarcón © Jean Baptiste Millot

Cavalli et Leonardo García Alarcón, récit d’une passion

1 minute de lecture

Interview de Leonardo García Alarcón, chef d’orchestre et directeur de l’ensemble Cappella Mediterranea, autour du compositeur italien Francesco Cavalli et la découverte de 27 de ses opéras.

 

Quelques heures avant de diriger le Requiem de Donizetti à la Basilique Saint Denis, Leonardo García Alarcón s’est livré à notre micro. Il évoque la découverte des 27 opéras de Cavalli, qui sera pour le 21ème siècle, selon lui, ce que fut la découverte de l’oeuvre de Montervedi pour le 20ème siècle.

Il parle de Cappella Mediterranea, l’orchestre qu’il a créé en 2005. Sans oublier les compositeurs argentins Ginastera et Astor Piazzola, dont on oublie souvent qu’il fut l’élève de Nadia Boulanger, laquelle a tant oeuvré pour la redécouverte de… Monteverdi.

Le 11 juillet prochain, Leonardo García Alarcón dirigera dans le cadre du festival de Saintes des airs extraits de grandes scènes d’opéras de Cavailli : il évoque les trois chanteuses qui les interrprèteront, Marian Florès, Anna Reinhold et Giuseppina Bridelli. On retrouvera également Leonardo García Alarcón à la Chapelle Royale de Versailles, dirigeant Il diluvio Universale de Falvetti,  joué à Messine en 1682, et le Nabucco, du même compositeur.

 

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :