Le Palais Garnier © Jean-Pierre Delagarde / Opéra National de Paris
Le Palais Garnier © Jean-Pierre Delagarde / Opéra National de Paris

Opéra de Paris : un bilan financier positif

2 minutes de lecture

Suite au conseil d’administration de l’Opéra de Paris mercredi 14 mars, le résultat d’exploitation 2017 a été communiqué et s’élève à + 3,48 M€.

Des raisons d’être optimiste pour l’Opéra de Paris. La billetterie est à son plus haut niveau avec 74,4M€ de recettes grâce aux 840 378 spectateurs reçus dans ses deux établissements que sont le Palais Garnier et l’Opéra Bastille, ce qui correspond à un taux de remplissage de 91,4 %. En hausse de 70% par rapport à 2014 (15,69 M€), le mécénat affiche lui aussi des résultats impressionnants, de nouvelles entreprises ayant rejoint les donateurs.

En ce qui concerne les dépenses, avec une progression de la masse salariale fixe de 1,9 %, le « budget de fonctionnement de l’établissement est maîtrisé » assure l’Opéra National de Paris. « Ces dernières années 90 postes administratifs et techniques ont été supprimés, les effectifs sont maintenant incompressibles, avec 1 500 salariés pour Bastille et Garnier, contre 900 à 1 000 pour Covent Garden et la Scala qui ont une salle unique » détaille Stéphanie Lissner, le directeur général de l’Opéra, dans Les Echos. Avec 40,9 M€ pour 2017, le budget de production est quant à lui en baisse.

Enfin, Président du conseil d’administration de l’institution depuis 2001, Bernard Stirn devra bientôt quitter ses fonctions, en raison de la limite d’âge imposée par la loi.

Rédacteur en chef adjoint de Classicagenda, Julien Bordas rédige également depuis 2016 des articles d'actualité, des interviews et des chroniques de concerts. Sa passion pour la musique classique provient notamment de sa rencontre avec l'orgue, un instrument qu'il a étudié en conservatoire et lors de masterclass.

Derniers articles de Actualités