Cédric Tiberghien © Benjamin Ealovega
Cédric Tiberghien © Benjamin Ealovega

Entretien avec Cédric Tiberghien : les préludes de Chopin, de la lumière aux tourments

1 minute de lecture

Nous avons rencontré le pianiste Cédric Tiberghien à l’occasion de la parution d’un cd consacré aux préludes de Chopin.

 

Cédric Tiberghien nous dit pourquoi il a voulu enregistrer cette oeuvre, après avoir enregistré des cd consacrés à Bartok et Szymanowski. Pour quelles raisons revenir à Chopin est pour lui essentiel, et pourquoi il a gravé, aux côtés de ce cycle, la deuxième sonate, et le deuxième scherzo (Cd paru chez Hyperion). Cet entretien a été réalisé quelques jours avant que Cédric Tiberghien n’interprète le cycle des 24 préludes aux côtés de la Wanderer Fantaisie de Schubert, dans le cadre des concerts du dimanche matin du Théâtre des Champs-Elysées. Il évoque aussi certains de ses partenaires « habituels » de musique de chambre, tels Alina Ibragimova et Antoine Tamestit.

 

Avocat, chargé de la programmation des concerts de musique classique pour le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, réalise des interviews depuis une dizaine d'années pour différentes radios. A une passion (avouable) pour Audrey Hepburn, Jacques Becker, Ernst Lubitsch, Billy Wilder, et (inavouable) pour Jerry Lewis. Quatre films au pinacle de sa cinéphilie: "Ariane" (avec Audrey Hepburn), "Edouard et Caroline" (de Jacques Becker), "Vertigo" (Hitchcock) et "Le Pigeon" de Mario Monicelli.

Derniers articles de Portée de voix

%d blogueurs aiment cette page :